dimanche 14 mai 2017

From Pasha mountain...

Tea is something human, it's life, peoples and stories. Like this Hani family in Pasha where I spent last night. The father is not here anymore. Both the mother and the two child are picking the tea during the day. The daughter, 21 years old, is driving all the family business. Every night and until early morning she process with her young brother, 19 years old, the leaves of the family, but also fresh leaves they buy to their neighbours... It's physically a very difficult work, but more than that it's lots of pression: The tea have to be good enough to be sold at a good price, and they have the responsibility of the family on their young shoulders...

Le thé est quelque chose d'humain, c'est la vie, des gens et des histoires. Comme cette famille Hani de Pasha où j'ai passé la nuit dernière. Le père n'est plus là. Ensemble la mère et ses deux enfants cueillent les feuilles de thé dans la journée. La fille, du haut de ses 21 ans dirige l'ensemble du business familial. Chaque nuit et jusqu'à la levée du jour, elle transforme avec son frère de 19 ans les feuilles qu'ils ont ramassé dans la journée, mais aussi une montagne de feuilles fraîches qu'ils achètent à leur voisins... C'est physiquement très éprouvant, mais plus encore c'est beaucoup de pression: le thé doit être assez bon pour être vendu à un bon prix, et ils ont la responsabilité de la famille sur leur jeunes épaules...

dimanche 7 mai 2017

Riding the tea mountains...

Like last year I m going to spend the next weeks exploring the Yunnan tea mountains by bicycle. The 2017 edition of my small spring bike trip ll be particularly exiting, with a Est-West cross of the Xishuangbanna, by Mengla, YiWu, Jinuo Shan, Pasha, Hekai, Bulang Shan and Mengsong!

Comme l'an passé, je vais passer les prochaines semaines à explorer les montagnes à thé du Yunnan en vélo. L'édition 2017 de mon petit tour à vélo du printemps sera particulièrement excitant, avec une traversée du Xishuangbanna d'Est en Ouest, par Mengla, YiWu, Jinuo Shan, Pasha, Hekai, Bulang Shan et Mengsong!

lundi 1 mai 2017

Traditional puerh tea picking

Puerh tea don't only come from "large leaf varietal" (Assamica and some other large leaf Camellia), but it's a "large leaf tea". Nowadays, because Chinese like green tea and puerh tea is slowly becoming a new kind of green tea, it's more and more common to only pick young leaves, such as "one bud and the first leaf", or "one bud and the two first leaves", and even some time only young bud, to make supposed "high grade puerh". But the classic puerh tea picking, done since very ancient times include at least the three or four first leaves...

Le thé puerh ne vient pas seulement de "variétés à grandes feuilles" (Assamica et quelques autres Camellia à grande feuilles), mais est un thé "thé de grandes feuilles". Désormais, parce que les chinois aiment le thé vert et que le puerh est doucement en train de devenir un nouveau type de thé vert, il est de plus en plus courant de ne récolter que les jeunes feuilles, comme "le bourgeon et la première feuille", ou "le bourgeon et les deux premières feuilles, même parfois uniquement le bourgeon, pour produire un puerh supposé plus fin et noble. Mais la cueillette classique du puerh, pratiquée depuis très longtemps, inclus au moins les trois ou premières feuilles...