mercredi 26 décembre 2018

Remembering the wave…


14 years ago at the same date, a gigantic wave violently devastated the small fisherman village where I am now living in a part of the year...
Hundreds of people suddenly lost their lives, half of the village where 5000 people were living according to some sources, and most of the survivors left the place.
A family was living in that house where I am now waking up every morning, a mother and her daughter who luckily and miraculously survived, nestled at the first floor and sadly looking, by this window, at the street totally engulfed by the sea...
Life slowly came again here, Burmese fishermen settled in the street, new houses slowly raised here or there in the landscape, children and cats are laughing and playing in the street again...
Spare a thought for all the victims and families destroyed by this disaster.

Il y a 14 ans, à cette même date, une vague gigantesque dévasta le petit village de pêcheurs dans lequel j’habite aujourd’hui une partie de l’année…
Des centaines de personnes perdirent subitement la vie, la moitié du village où 5000 personnes vivaient, selon certaines sources, et la plupart des survivants quittèrent les lieux par la suite.
Une famille vivait dans cette maison où je me lève tous les matins, une mère et sa fille qui heureusement et miraculeusement survécurent, blotties au premier étage, en regardant tristement par cette fenêtre la rue entièrement engloutie par la mer…
La vie revint petit à petit, des pêcheurs birmans s’installèrent dans la rue, de nouvelles maisons se dressèrent ici et là dans le paysage, des enfants et des chats jouent et rient à nouveau dans la rue…
Une pensée pour toutes les victimes et les familles détruites par ce désastre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire